Conférence « Sous l’eau qui dort, la vie foisonne. Plongée au coeur de la Réserve...
En cours de programmation...

Plan de gestion

En tant que gestionnaire de la Réserve Naturelle Nationale de l’étang des Landes, le Conseil Départemental a l’obligation d’élaborer un plan de gestion pluriannuel, visant à préserver, voire à développer, le patrimoine naturel du site. Ce document constitue la feuille de route du gestionnaire.


L’Etat a confié la gestion de la Réserve Naturelle Nationale de l’Etang des Landes au Conseil Départemental de la Creuse par voie de convention. Celui-ci doit gérer le site en concertation avec les acteurs locaux, réunis dans un comité consultatif où siègent près d’une quarantaine de membres.

Le Conseil Départemental s’est adjoint les compétences scientifiques et techniques du Conservatoire d’Espaces Naturels du Limousin, qui a élaboré le plan de gestion 2009-2013 de la Réserve. Le plan de gestion 2014-2018, élaboré suite à l’évaluation du précédent, sera soumis au Préfet à l’automne 2014.

Le plan de gestion, véritable feuille de route de l’équipe de la Réserve, dresse un état des lieux du patrimoine naturel, évalue son degré de rareté, son état de conservation et les menaces qui pèsent sur lui. Il planifie les actions à mener afin de conserver la biodiversité de la Réserve naturelle. Il s’agit d’un document obligatoire réalisé dans chaque réserve.

En effet, alors que l’embroussaillement et l’envasement menacent ce patrimoine naturel exceptionnel, la première mission du Conseil Départemental est la réalisation de travaux de génie écologique tels que le débroussaillage, la fauche, le retour du pâturage, la gestion du cheptel piscicole, la gestion des niveaux d’eau, la régulation des espèces exotiques, etc. Parallèlement, un suivi scientifique est mené afin d’améliorer les connaissances sur le patrimoine naturel de la Réserve et connaître les effets de la gestion.

D’une manière générale, les résultats de la gestion menée ces dernières années ont été particulièrement probants. Les milieux naturels d’intérêt européen se sont fortement développés (en particulier les herbiers aquatiques et les gazons amphibies), profitant des pêches et des rempoissonnements extensifs de l’étang. La qualité des prairies et landes humides s’est elle aussi améliorée grâce aux partenariats mis en place avec la profession agricole.

- Télécharger le plan de gestion 2009-2013 de la Réserve de l’étang des Landes