Pêche et vidange 2014 à l’Etang des Landes

Après la tempête Zeus lundi 6 mars (photo), les hérons cendrés ont rejoint les nids qu’ils avaient commencés à restaurer la semaine précédente dans les saules : étaient-ils tous à refaire ? En tout cas, le printemps arrive à l’étang des Landes. L’étang est remonté à son niveau habituel pour la saison grâce aux récentes pluies. Il était resté bas pendant de nombreuses semaines en raison du manque de pluie qui a suivi la vidange automnale. Ce niveau haut est essentiel pour de nombreuses espèces. Il permet aux ceintures de végétation de l’étang d’être inondées donc de se développer correctement et par la même occasion aux poissons de frayer et aux oiseaux d’eau de s’installer sur les berges pour nicher. Le 1er mars, lors du comptage, on pouvait voir, entre autres, 170 sarcelles d’hiver, 50 fuligules milouins, 30 canards souchets, 10 courlis cendrés, 10 hérons cendrés, 10 mouettes rieuses et 3 barges à queue noire.