Conférence « Sous l’eau qui dort, la vie foisonne. Plongée au coeur de la Réserve...
En cours de programmation...

Description des menaces

L’envasement et l’embroussaillement constituent les principales menaces pour le patrimoine naturel de l’étang des Landes, qui justifient des interventions régulières afin de préserver des conditions optimales pour l’équilibre de la biodiversité du site.


Dans l’histoire de l’étang des Landes, certaines menaces se sont ajoutées les unes aux autres au point de modifier le patrimoine naturel du site. Depuis 2004 et le classement de l’étang des Landes en Réserve Naturelle Nationale, la mise en place des plans de gestion successifs et les travaux et interventions qui en découlent ont heureusement permis de maîtriser ces menaces.

Elles continuent toutefois d’occuper l’activité permanente de l’équipe de la Réserve et sont de différentes sortes :
- Les activités sur le bassin versant conduisent à l’eutrophisation (cyanobactéries, etc.) et l’envasement (apports de sédiments, de phosphore, nitrates, etc.) ;
- L’abandon des activités agricoles extensives (pâturage, fauche) conduit à l’embroussaillement des landes et prairies humides ;
- Certaines espèces exotiques dites invasives nuisent aux équilibres de la population piscicole et, par voie de conséquence, tarissent l’approvisionnement des grands oiseaux. Il convient donc de les réguler. C’est le cas du poisson-chat qui colonise tout le plan d’eau parce qu’il n’est pas consommé par les oiseaux et consomme tout de son côté ; c’est aussi le cas du ragondin, qui consomme et détruit les roselières si chères à nos amis ailés.

On notera également que d’anciennes pratiques ont pu nuire au site avant son classement en Réserve Naturelle Nationale, comme la gestion inadaptée des niveaux d’eau, la chasse et la fréquentation des zones sensibles. Depuis 2004, de nombreuses actions ont permis d’obtenir des résultats spectaculaires,, tant du point de vue de la qualité de l’eau que des populations.