Foire aux questions

En savoir un peu plus sur la Réserve Naturelle de l’étang des Landes, à travers les réponses apportées aux questions les plus couramment posées par les visiteurs.

"Y-a-t-il des anguilles à l’étang des Landes ?"
Voir la réponse
"Le bâtiment appelé l’anguillère servait à récupérer les anguilles par un système de grilles. L’espèce n’a quasiment plus été vue depuis de longues décennies… Parmi les explications, le barrage de Rochebut sur le Cher serait un obstacle infranchissable."
"Combien de temps faut-il pour faire le tour de l’étang ? Peut-on faire le tour à vélo ?"
Voir la réponse
"Les sentiers aménagés autour de la Réserve de l’étang des Landes ne sont pas un parcours de santé, même si marcher peut vous faire le plus grand bien ! Seules les activités motorisées sont interdites, il est possible de faire le tour à vélo. Faire le tour de l’étang des Landes à pied prend à peine 3 heures, si l’on a fait quelques arrêts dans les observatoires. Le tour complet de l’étang fait 7 km ; il existe un parcours de 3 km, menant de la digue à l’affût des Trois Bouleaux, qui est totalement accessible aux personnes à mobilité réduite."
"Quand peut-on voir des oiseaux ?"
Voir la réponse
"Les oiseaux sauvages se font discrets… Mais on peut les voir toute l'année ! C’est sans faire de bruit que l’on peut avoir la chance de les observer. Les périodes de migration, à la fin de l’hiver ou à la fin de l’été, sont propices à l’arrivée et au passage de nombreuses espèces migratrice, mais d'autres espèces nichent et se reproduisent sur le site de l'étang des Landes. Les rencontres les plus rares ont lieu au coucher ou au lever du soleil. Mais en journée, de nombreux oiseaux sont visibles depuis les affûts jalonnant le parcours."
"Peut-on nourrir les oiseaux ?"
Voir la réponse
"Il est interdit de nourrir les oiseaux sur le site de la Réserve Naturelle de l’Etang des Landes. Ce n’est pas un zoo : les oiseaux trouvent leur nourriture dans leur environnement. Et de façon générale, il ne faut surtout pas donner de pain aux oiseaux : trop salé pour leur organisme !"
"Pourquoi laisse-t-on les vieux chênes envahis par le Lierre grimpant ?"
Voir la réponse
"Le Lierre est une ressource précieuse pour les abeilles : floraison en fin d’été lorsqu’il n’y a plus grand-chose d’autre. Et le fruit est une baie qui va résister au froid et constituera une nourriture précieuse pour de nombreux oiseaux comme les grives. Beaucoup d’animaux peuvent également s’y abriter. Enfin le Lierre ne cause pas la mort de l’arbre, il profite simplement du dépérissement de celui-ci pour se développer (le lierre est une conséquence et pas une cause)."
"Les cormorans sont-ils nuisibles ?"
Voir la réponse
"Gros consommateur de poissons, comme le Héron, le Grand cormoran a mauvaise réputation. Il est souvent considéré comme gênant, voire nuisible, par les pêcheurs ou les propriétaires d’étangs. Espèce protégée, le Grand cormoran ne pose pas de problème à l'étang des Landes. En effet, dans un plan d'eau riche en herbiers, le poisson se reproduit en abondance et trouve des abris pour échapper aux prédateurs."
"Pourquoi laissez-vous pousser l’herbe sur les abords du parking comme le long des chemins ?"
Voir la réponse
"Les abords du parking sont fauchés de manière raisonnée. En effet, ils recèlent eux aussi une biodiversité utile à l’ensemble du site. Au-delà, c’est une question de principe qui peut valoir pour l’entretien de son propre jardin : il n’est pas toujours utile de couper pour couper..."
"Est-ce que l’eau stagnante n’attire pas trop les moustiques ?"
Voir la réponse
"Si, c’est même normal qu’un étang, un marais ou une mare attirent les moustiques. Trop ? Certainement pas. A l’étang des Landes, il y a aussi toute la faune qui régule les moustiques, puisqu’elle s’en nourrit : oiseaux insectivores, chauves-souris, autres invertébrés. C’est cette diversité qui fait aussi la richesse du site."
"La pêche est-elle autorisée à l’Etang des Landes ?"
Voir la réponse
"Certaines activités sont interdites au sein d’une Réserve Naturelle Nationale, principalement pour ne pas troubler les occupants des lieux. Toutefois, en raison de l’histoire et de la vocation originelle du site, la pêche est autorisée, avec des restrictions : uniquement près de la chaussée de l’étang (zone délimitée par des poteaux rappelant la réglementation), 2 lignes par pêcheur et par jour, 2 captures maximum pour certaines espèces. Et il faut évidemment être en possession d’une carte de pêche."
"Peut-on camper à l’étang des Landes ? Peut-on se baigner à l’Etang des Landes ?"
Voir la réponse
"L’Etang des Landes est une Réserve Naturelle Nationale. C’est la raison pour laquelle il est interdit de camper, de se baigner, de naviguer ou de chasser : toutes ces consignes ont pour objectif de garantir aux espèces la tranquillité nécessaire leur permettant de séjourner ou de se reproduire."
"Pourquoi n’y a-t-il pas de carpes ?"
Voir la réponse
"La Carpe est un poisson de fond fouisseur. Il cherche sa nourriture dans la vase (tout ce qu’il trouve). La vase remise en suspension est source de problème de qualité d’eau. En cherchant sa nourriture, la carpe déracine également les herbiers qui sont la source de vie du plan d’eau."
"Est-ce que le site est ouvert tout le temps ?"
Voir la réponse
"La Réserve Naturelle Nationale de l’étang des Landes est un site libre d’accès, tout au long de l’année. Les seules restrictions concernent la réglementation à respecter, afin de ne pas troubler la vie des espèces qui peuplent le site et permettre de préserver le bon équilibre des écosystèmes. La Maison de la Réserve, quant à elle, est ouverte du mardi au dimanche pendant la période estivale."
"Quelle est la différence entre un lac et un étang ?"
Voir la réponse
"La différence entre un lac et un étang n’est pas évidente à établir et prête à discussion. Il ne faut en tout cas surtout pas se fier aux appellations ! Étangs comme lacs peuvent être naturels ou artificiels. D’un point de vue écologique, lacs comme étangs sont des étendues d’eau stagnante, mais le lac est souvent d’une surface et d’une profondeur plus importante, permettant notamment une stratification de certains paramètres comme l'oxygène et la température. Plat, l’étang des Landes a une profondeur maximale de 2m."
"Quelles sont la surface et la profondeur de l’étang des Landes ?"
Voir la réponse
"L’étang des Landes est le plus grand étang d’origine naturelle du Limousin, avec une superficie de 102 ha sur les 165 ha qui constituent le territoire total de la Réserve. L’étang des Landes est profond au maximum de 2 mètres."
"Les ragondins sont-ils nuisibles ? Pourquoi les chasse-t-on ou les piège-t-on ?"
Voir la réponse
"La prolifération des ragondins, espèce herbivore introduite par l’homme, détruit les herbiers aquatiques et les grandes roselières, et nuit donc aux espèces animales qui y vivent. De plus, le Ragondin entre en concurrence avec certaines espèces menacées comme le Campagnol amphibie."
"Les herbes qui poussent dans l’eau ne vont-elles pas envahir tout l’étang ?"
Voir la réponse
"Si et c’est très bien. Beaucoup d’entre elles sont très rares et la réserve a pour vocation de les préserver. Les herbiers sont la base de la vie du plan d’eau : frayères pour les poissons et lieu de reproduction pour une faune en tout genre, nourriture (invertébrés, oiseaux), abri pour la faune aquatique. Sans herbiers, un plan d’eau abrite peu de vie."
"Pourquoi le sentier ne passe pas plus près de l’étang ?"
Voir la réponse
"Parfois, le sentier passe près des berges, parfois un peu plus loin. C’est le cas dans la partie occidentale, en particulier la queue d’étang : c’est la zone sensible du site, indispensable à la préservation des oiseaux. C’est aussi pourquoi ont été aménagés des observatoires, qui permettent de s’approcher des lieux de vie des oiseaux sans les déranger, en particulier en période de nidification."
"Qui gère la Réserve Naturelle Nationale ?"
Voir la réponse
"L’étang des Landes a été classé Réserve Naturelle Nationale en 2004 (décret ministériel n° 2004-1480 du 23 décembre 2004). Le Conseil Départemental en a été désigné gestionnaire par l’Etat en 2005. Pour mener à bien les missions dévolues au gestionnaire, le Conseil Départemental s’est adjoint les compétences du Conservatoire d’Espaces Naturels du Limousin, qui est l’opérateur scientifique. Le Conseil Départemental, quant à lui, conduit tous les travaux de valorisation et de préservation, assume également les missions d’animation et d’éducation à l’environnement."
"Qu’appelle-t-on espèce invasive ?"
Voir la réponse
"Plusieurs espèces exotiques ont pu être introduites à l’étang des Landes. Certaines ont beaucoup proliféré et créent de véritables désordres écologiques : destruction des habitats ou de la chaîne alimentaire. C’est le cas de deux espèces, le ragondin et le poisson-chat. Le poisson-chat affecte la qualité de l’eau. Il est éliminé régulièrement, notamment à chaque pêche de l’étang. Le ragondin détruit les roselières ou les herbiers. Il est piégé et parfois abattu. D’autres espèces - la perche-soleil, l’écrevisse américaine ou l’écrevisse signal - ont été recensées mais ne semblent pas provoquer de déséquilibres écologiques."
"L’étang des Landes est-il artificiel ou naturel ?"
Voir la réponse
"La Réserve Naturelle de l’Etang des Landes est un site naturel qui a été aménagé par l’homme pour lui servir de réserve de poissons. La construction d’une digue en 1684 transforme cette zone marécageuse reposant sur des sables et argiles du Bassin de Gouzon en étang. L’Etang des Landes fait partie d’un bassin versant de plus de 24 km² avec de nombreux étangs (étang de la Bastide, étang Tête de bœuf) et cours d’eau. Aujourd’hui, les vidanges successives, les opérations de rempoissonnements ou la variation des niveaux d’eau confortent la biodiversité présente sur le site."
"Qui est le propriétaire de la réserve ?"
Voir la réponse
"Le Conseil Départemental a acquis l’étang des Landes et certaines prairies qui le bordent en 1995. D'autres prairies appartiennent à des propriétaires privés ou à la commune de Lussat."